samheughan-fr.com   |               
Latest Images
/photos  -  check out over +20,000 photos of Sam Heughan and still counting

Posted on mars 19, 2021 / by Alexz / in GQ, SAS : Red Notice, Traductions, Uncategorized

Sam Heughan: « Je ne pense pas que Bond devrait être un anglais chic »

Par Thomas Barrie, le 10 Mars 2021. Traduction par Alexz pour Sam Heughan France.

Le dernier film de Sam Heughan est plein d’explosions et met en scène un agent meurtrier hautement opérationnel et neurologiquement atypique. Il insiste sur le fait que ce n’est pas une audition pour James Bond, mais ce natif Galloway, choisis par les fans pour prendre la relève en tant que 007, admet, «il a des liens écossais…»

Pendant le tournage de son prochain film d’action SAS: Red Notice, Sam Heughan s’est retrouvé face à face avec un Andy McNab prêt au combat. L’ancien agent des forces spéciales devenu auteur a écrit le roman sur lequelest basé le film et a introduit Heughan à certains des arts sombres les plus néfastes que le service utilise dans des situations particulières. «Il parlait de contrôler une situation d’enlèvement», dit Heughan, «et il m’a fait tenir un mannequin, me montrant comment y faire face d’une manière que si vous avez un pistolet dans une main, [alors] dans l’autre main vous contrôlez [l’otage]. » Il s’avère que le moyen de forcer un terroriste à libérer un otage est assez direct: «Il m’a brisé le mannequin au visage, m’a frappé le nez très fort. J’ai presque pleuré, c’était si douloureux. Et je me dis: «Oh, mon Dieu, maintenant je vais pleurer devant Andy McNab. Je suis fini!’ »

C’est peut-être un choix d’histoire intéressante d’entendre un homme qui est heureux d’admettre qu’il est toujours intéressé à jouer James Bond. Mais, pour sa défense, McNab aidait Heughan à préparer un CV de film d’action déjà formidable; connaître une autre façon d’abattre un méchant ne peut pas faire de mal si la productrice de Bond, Barbara Broccoli vient appeler, larmes ou non.

Depuis son rôle à succés en tant que fringant laird jacobite Jamie Fraser dans le drame d’époque de la Starz, Outlander, l’écossais Heughan a joué aux côtés de Mila Kunis et Kate McKinnon en tant qu’agent du MI6 dans L’espion qui m’a larguée et a poli ses références de méchant en tant que mercenaire cyborg dans le film de Vin Diesel, Bloodshot. Il lui suffit de dire qu’il connaît désormais se frayer un chemin avec un fusil d’assaut. Et bien qu’il insiste sur le fait que ce n’est pas une décision consciente d’assumer des rôles d’action avec une arrière-pensée, Heughan y trouve une certaine satisfaction. «J’aime ça», reconnaît-il. «Je pense que je suis bon dans ce domaine. C’est un monde amusant dans lequel vivre. »

Ce qui est bien, car SAS: Red Notice le replonge dans ce monde avec brio. Heughan incarne le soldat SAS anglais nommé Tom Buckingham, un virtuose quand il s’agit de tuer des gens mais une recrue pour s’exprimer, qui, malgré son absence de service, est obligé de combattre un groupe de terroristes, à la John McClane, lorsqu’ils détournent l’Eurostar alors qu’il est en route pour Paris avec sa petite amie. Buckingham a des inclinations psychopathiques au sens le plus élémentaire: il a du mal à s’émouvoir et à comprendre les émotions des autres, ce qui met naturellement sa relation à rude épreuve. Une tension intéressante court tout au long du film, car ce qui rend Buckingham si bon dans son travail pourrait également entraver sa vie personnelle.

L’angle psychopathe vient directement des expériences de McNab. McNab a été diagnostiqué comme un psychopathe fonctionnel et il a co-écrit un livre de science populaire avec Kevin Dutton, professeur de psychologie à Oxford, en 2014, intitulé The Good Psychopath’s Guide To Success. Le livre décrit comment les traits associés au fait d’être un psychopathe (tels que la capacité de se détacher de certaines situations et le manque de peur des conséquences, y compris la mort) peuvent être utilisés à des fins positives, plutôt que de peindre automatiquement tous les psychopathes comme Hannibal Lecters.

Naturellement, Heughan a «plongé dans et hors» du livre tout au long du tournage. «Ils font de très bons opérateurs», dit-il à propos des psychopathes, «parce qu’ils peuvent presque éteindre l’amygdale – cette partie du cerveau qui est du côté« combat ou fuite ». » Il caractérise à la fois son personnage Buckingham et McNab comme ayant une sorte de «tableau de mélange» des émotions, où ils peuvent consciemment choisir de tourner les boutons émotionnels de haut en bas là où la plupart des gens auraient peu de contrôle. «Quand [McNab] a besoin d’être empathique, il peut l’être un peu plus. Lorsqu’il est dans un scénario d’action, son cerveau change et il peut passer directement à ce mode très pratique. » Pour l’aider à sympathiser avec les autres, McNab porte un morceau de papier dans son portefeuille, dit Heughan, avec des «émojis» dessus pour l’aider à identifier activement les émotions affichées par la personne à qui il parle. Tous ces détails sont entrés dans la performance de Heughan; loin de simplement le frapper au visage avec des mannequins, McNab a aidé Heughan à trouver le bon espace émotionnel pour devenir un agent meurtrier.

Donc, un agent spécial froid comme la pierre avec un accent anglais et un comportement aristocratique qui a du mal à gérer ses sentiments. Heughan pourrait-il laisser tomber des indices? Après tout, il a auditionné pour Bond avant Casino Royale, manquant le rôle de Daniel Craig (Heughan était dans la vingtaine à l’époque; il a maintenant 40 ans, beaucoup plus proche de l’âge que la plupart des acteurs ont quand il jouent pour la première fois Bond) . Dans ce qui doit, à présent, être un déni à répétition, il précise rapidement qu’il n’a pas été en contact avec Broccoli ou l’équipe de production de Bond récemment. «Je n’ai rien entendu. Qui sait? Ils pourraient y avoir des espions partout. »

Et pourtant, l’été dernier, Heughan a été élu par les lecteurs du Radio Times comme le favori des fans pour assumer le rôle suivant, remportant près de 30% des 80000 votes exprimés (Tom Hardy est arrivé deuxième, avec 14%). Heughan admet que c’était «une surprise» au début, mais dit que les résultats ont du sens dans le contexte de la fervente fanbase qu’il a bâtie pendant sept ans et six saisons d’Outlander. «[Je n’ai] pas été surpris que nos fans aient fait ça», dit-il. «J’ai une base de fans très fidèle et très passionnée qui vient principalement d’Outlander et je pense qu’ils aiment se lancer un défi. Je pense que nous avons résolu celui-là. Ils sont super. C’est bien qu’ils me considèrent comme ça. »

Si les fans d’Outlander finissaient par porter Heughan au rôle de 007, le moins qu’il puisse faire pour eux serait de jouer Bond avec son propre accent écossais. Est-ce quelque chose que Heughan pourrait envisager? «Je pense que ce serait intéressant, n’est-ce pas? Je suppose qu’il a des liens écossais, que nous connaissons [de Skyfall]. Je ne pense pas qu’il devrait être un anglais chic. Il pourrait probablement faire n’importe quoi, s’il était Bond. Il pourrait s’intégrer n’importe où. »

Comme le reste d’entre nous, Heughan est intéressé de voir où va la franchise Bond, qu’il soit impliqué ou non. «Nous avons vu Bond lutter», dit-il. «Je pense qu’ils ont essayé de le réinventer [avec Casino Royal]. Et puis cela a fonctionné pendant un certain temps. » L’authenticité et le souci du détail, estime Heughan, sont la clé du succès d’un film, citant comme exemples la franchise Bourne et SAS: Red Notice elle-même. «Larry [Malkin], le producteur, a passé un long moment dans le montage à essayer de rendre les effets sonores plus authentiques, parce qu’Andy était assis là et il disait: ‘Eh bien, ce n’est pas ce à quoi ressemble une grenade’ ou ‘C’est pas à quoi ressemble une explosion.  » Heughan explique que l’expertise de McNab a conduit à la modification des effets sonores d’une scène du film qui voit une maison de ville londonienne prise d’assaut par le SAS, après que l’ex-soldat a souligné que dans la vie réelle, le SAS utilise une sorte de grenade flashbang différente du type initialement utilisé dans le film. Cette approche méticuleuse est bien loin du moment notoirement absurde qui a vu le Bond de Pierce Brosnan surfer sur un raz-de-marée arctique dans Meurt un autre jour, je pense. «Je pense qu’ils ont toujours du mal quand ils commencent à se tourner vers ces décors et scènes d’action de plus en plus grands. Et c’est là que je pense qu’ils se sont égarés ces dernières années. Je suis sûr qu’ils ne reviendront jamais là-dessus. Eh bien, ne jamais dire jamais. Mais ils ont retrouvé le chemin du retour. »

L’autre recadrage évident majeur de Bond à l’époque de Daniel Craig a été l’introduction d’un élément de déséquilibre émotionnel dans le personnage. Telle est la puissance des performances de Craig sur quatre films (jusqu’à présent), il peut être difficile de se souvenir de l’époque où Bond était plus un chiffre, un monsieur je sais tout louche avec un super talent . Maintenant, nous avons tendance à voir Bond comme un homme profondément perturbé par les choses horribles qu’il a vues et faites, buvant et séduisant pour oublier, plutôt que pour le plaisir. Dans cet esprit, une comparaison avec SAS devient claire: Bond est-il un psychopathe?

«Oh, oui», dit Heughan. «Je veux dire, je pense que c’est probablement le cas, d’une certaine manière. Ou il a dû apprendre à gérer ces choses [dans son passé] là où il avait des sentiments et il a dû apprendre à les éteindre, à les cacher et à les enterrer. [Vous] devez probablement faire cela pour être un bon espion. Alors peut-être qu’il est une sorte de psychopathe fonctionnel. C’est probablement exactement ce qu’il est. »

Voilà: une prise de conscience des problèmes psychologiques profondément enracinés, plus une maniabilité avec les pistolets et le numéro d’Andy McNab dans son répertoire… Quel que soit le défi de haut niveau qui se présente, Sam Heughan est plus que prêt.





One comments to “Sam Heughan pour GQ UK”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Sam Heughan France is a non-profit site that is no way affiliated with Sam himself, her management, co-workers or family members. All images, video footage and other media are copyright to their respective owners, no copyright infringement is intended. This is merely a fan site run by a fan. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. If something belongs to you, please email us before taking any legal action and we will give you credit or remove it straight away.
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Secured By miniOrange