samheughan-fr.com   |               
Latest Images
/photos  -  check out over +20,000 photos of Sam Heughan and still counting

Posted on février 22, 2021 / by Alexz / in Men in Kilts, Traductions

Sam Heughan et Graham McTavish veulent vous emmener en road trip

Vous n’aurez même pas à quitter votre salon.

Par Caroline Halleman, le 22 Février 2021. Traduction par Alexz pour Sam Heughan France

Men in Kilts est un projet en développement depuis trois décennies. La nouvelle série Starz, qui suit les acteurs d’Outlander, Sam Heughan et Graham McTavish alors qu’ils traversent l’Écosse, met en lumière l’histoire, la culture et les traditions du pays. Ils ont filmé l’année dernière, mais l’idée remonte aux années 90 lorsque McTavish a commencé à imaginer un livre sur son pays. «J’avais écrit un brouillon pour quelque chose qui s’appelait Clanlands il y a environ 30 ans», me dit-il sur Zoom.

Il s’est avéré que son neveu à l’écran avait également envie de créer quelque chose sur l’Écosse. (Pour les inconnus, les acteurs ont tous deux joué des guerriers des Highlands dans les premières saisons d’Outlander. Heughan, l’un des protagonistes de la série, joue toujours Jamie Fraser/ Le personnage de McTavish, l’oncle de Fraser, le chef de guerre Dougal Mackenzie, disparaît dans la saison deux.)

Ils se sont alors réunis en Californie pour en discuter autour de bières. Au début, Heughan a suggéré de faire un podcast. «J’ai prétendu que je savais ce que c’était», dit McTavish. Ensuite, Heughan a proposé la possibilité d’utiliser des GoPros pour le filmer eux-mêmes. «Je ne pouvais pas comprendre comment nous ferions», dit McTavish. « Environ deux jours plus tard, il a dit: » Hey, pourquoi ne pas le faire avec une équipe complète? » Et six mois plus tard, nous étions sur la route. Cela a donc été assez rapide, à part les 30 années d’attente. » Ils ont également commencé à écrire un livre sur leur expérience, maintenant un best-seller du New York Times, et ont utilisé le titre original de McTavish: Clanlands.

Certains pourraient penser que diffuser une émission de voyage au milieu d’une pandémie est un peu risqué – mais Heughan et McTavish n’étaient pas inquiets.

«J’espère que cela aidera», dit McTavish. Pour lui, l’émission offre à ses téléspectateurs une évasion, quoique brève, de la crise mondiale en cours. Et le spectacle est une évasion. Il est rempli de plans panoramiques superbes de paysages écossais et de leçons d’histoire à taille réduite. Les épisodes sont également parsemés de farces, de paris et de taquineries; Heughan et McTavish partagent un «sens de l’humour enfantin» ( les mots de McTavish, pas les miens ) qui ajoute une vraie légèreté à la série.

«Ça s’appelle Men in Kilts. Mais en réalité, cela devrait être intitulé « Les moyens pour taper sur les nerfs de Graham» », déclare Heughan. «L’un de mes plus grands plaisirs dans la vie est de le mettre dans une situation précaire et de le voir ensuite perdre son sang-froid, ses fanfaronnades, ses braillements ou tout simplement, être grincheux. Et c’est merveilleux. ».

Dans les premiers épisodes que j’ai pu prévisualiser avant cette interview, il y a peu, voire aucune mention de Covid-19. Du moins, à peine un masque en vue. Mais cela ne veut pas dire que la pandémie n’a eu aucun impact sur la série. Au moins une partie de celle-ci a été filmée lors d’un bref répit du confinement au Royaume-Uni. L’équipe a suivi les protocoles stricts de santé et de sécurité. «Nous avons filmé le premier road-trip, pour ainsi dire, pendant la saison 5 de [Outlander] pendant plusieurs week-ends. Nous l’avons ensuite monté et étonnamment, Starz l’a acheté. Et puis, nous sommes revenus et nous avons tourné le contenu restant juste après le premier confinement », dit Heughan. «Nous avons donc été vraiment chanceux avec le timing. Les choses viennent de s’ouvrir en Écosse. Et nous avons été l’une des premières productions à tourner réellement au Royaume-Uni ou en Écosse. Nous sommes donc très chanceux de naviguer à travers tout cela. »

À première vue, Men in Kilts suit un format de documentaire assez conventionnel. Chaque épisode de 30 minutes se concentre sur un élément spécifique de la culture écossaise : «nourriture et boisson», «sport» ou «chanson et danse». Les animateurs (c’est-à-dire Heughan et McTavish) rencontrent des experts et des habitants et touchent à tout : de la pêche aux langoustines à l’exécution correcte d’une danse de l’épée, en passant par les plaisanteries alors qu’ils conduisent d’un endroit à l’autre en camping-car. «Notre camping-car original s’appelait le Sassenach. Et il n’a malheureusement pas survécu. Il s’est effondré. Nous devions en avoir un tout neuf et je l’ai équipé pour qu’il soit très confortable pour Graham. J’ai essayé d’y mettre autant de souvenirs écossais pour qu’il se sente chez lui », dit Heughan. «Vous en aurez des aperçus tout au long de la série. C’est notre petite maison de voyage ! Peut-être qu’elle est un peu trop petite pour deux hommes adultes… »

La série vient aussi avec son public intégré ! Les épisodes passent souvent des extraits d’Outlander et font référence aux intrigues de la série. Et bien sûr, il y a l’accent d’Heughan et de McTavish et leur amitié qui a commencé sur le plateau. C’est une décision stratégique de Starz, compte tenu de l’enthousiasme des fans. Men in Kilts sert également de remède parfait pour le «Droughtlander», le surnom que les fans ont assigné à la période apparemment interminable entre les saisons d’Outlander. Et c’est un moyen plus facile (et sans doute plus économique) d’étendre l’univers d’Outlander que, par exemple, avec une préquelle ou une émission dérivée à gros budget.

De plus, les fans d’Outlander affluent en Écosse depuis des années, à la recherche des monuments qu’ils ont vus à l’écran. Ce changement de plan a du sens.

« D’après des recherches récentes, nous savons qu’une personne sur cinq visite l’Écosse après avoir vu les lieux au cinéma ou à la télévision. Et un grand nombre de ces visiteurs citent Outlander comme source d’inspiration pour leur voyage », explique Jenni Steele, directrice des industries du cinéma et de la création chez VisitScotland. « Comme nous le savons, la prochaine saison d’Outlander est loin d’être terminée, c’est donc formidable que Men In Kilts contribue à atténuer le « Droughtlander » pour tant de fans. »

Pour ceux qui n’ont pas vu la série, les extraits et les petits rappels ne sont pas l’attrait principal. Heughan « Je pense qu’il y a beaucoup de choses même pour les personnes qui ne connaissent pas la série télé, Outlander. » À savoir, une chance d’explorer une nouvelle culture sans quitter le salon.

«En tant qu’Écossais, nous voulions rendre justice à ce pays. Ce sont des épisodes assez courts d’une demi-heure seulement, donc nous avons vraiment l’impression de n’avoir fait qu’effleurer le sujet », dit-il. «Mais j’espère que nous vous donnerons plus qu’un avant-goût.»






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Sam Heughan France is a non-profit site that is no way affiliated with Sam himself, her management, co-workers or family members. All images, video footage and other media are copyright to their respective owners, no copyright infringement is intended. This is merely a fan site run by a fan. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. If something belongs to you, please email us before taking any legal action and we will give you credit or remove it straight away.
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Secured By miniOrange