samheughan-fr.com   |               
Latest Images
/photos  -  check out over +20,000 photos of Sam Heughan and still counting

Posted on février 11, 2021 / by Alexz / in Men in Kilts, Outlander, Saison 6, Traductions

Sam Heughan et Graham McTavish  de Men In Kilts, à propos d’Outlander, de l’Écosse et de Whisky

Les plaisanteries des acteurs sont également hilarantes hors écran.

Par Samantha Vincenty, le 11 Février 2021. Traduction par Alexz pour Sam Heughan France.

Pour une série en développement depuis des années, Men in Kilts: A Roadtrip with Sam and Graham est arrivé juste à temps. La série documentaire de 8 épisodes de la Starz suit les acteurs d’Outlander Sam Heughan et Graham McTavish alors qu’ils explorent la riche histoire – ainsi que la nourriture et les boissons tout aussi riches – de leur Écosse natale.

Le 14 février, la série commence juste alors que nous fantasmons tous collectivement sur les vacances que nous voudrions prendre une fois qu’il sera complètement sûr de voyager à nouveau (la majorité de l’Écosse est actuellement en confinement). Vivre par procuration à travers Heughan et McTavish est un substitut idéal pour le moment, et même sur le petit écran, les côtes et les collines de l’Écosse restent apaisantes à voir.

Conçue à l’origine comme un podcast intitulé Clan Lands, Heughan et McTavish l’ont finalement développé pour la télévision, et elle a trouvé une place chez Starz. Les acteurs sont devenus amis pour la première fois lors du tournage de la série dramatique fantastique, alors que McTavish interprétait le chef du clan Dougal MacKenzie dans les saisons 1 et 2, et le fils de Dougal, Buck MacKenzie, dans la saison 5.

«Au départ, c’était une idée dont Graham et moi parlions à Los Angeles», raconte Heughan à OprahMag.com. «Nous prenions un café et parlions de notre intérêt pour l’histoire de l’Écosse, et de la façon dont nous voulions tous les deux faire une série télé. Nous avons juste pensé, pourquoi ne pas simplement aller sur place et le faire nous-mêmes?»

Et c’est ce qu’ils ont fait. Ici, Sam Heughan et Graham McTavish parlent à OprahMag.com de Men in Kilts, de livres, de whisky et de la saison 6 d’Outlander.

Oprah Magazine : Sam, Ça a été une longue attente ! Qu’est-ce que ça fait d’avoir enfin Men in Kilts disponible dans le monde?

Sam Heughan: C’est vraiment gratifiant de voir les panneaux d’affichage à Los Angeles! Je suis tellement fier de la série et d’où nous venons. C’était un procédé formidable et amusant de créer quelque chose et de travailler avec Graham.

Graham McTavish: Quand j’ai rencontré Sam pour la première fois, je n’aurais jamais imaginé que je partagerais un camping-car avec lui, conduisant à travers l’Écosse. Mais c’est ce que la vie vous apprend – attendez-vous toujours à l’inattendu.

OM : Sam a-t-il vraiment conduit tout le temps?

Graham: Oui! Eh bien, techniquement, j’ai conduit une fois, mais c’était sous la contrainte.

Sam: Ça ne s’est pas très bien passé.

Graham: Excuse-moi? Comment ça ne s’est pas trop bien passé?!

Sam: Eh bien, tu as oublié tes lunettes pour commencer, que tu es censé obliger deporter –

Graham: Nous n’avons pas eu d’accident!

Sam: Nous n’avons pas eu d’accident, c’est vrai. Non, tu es en fait un très bon pilote.

Graham: MERCI.

Sam: Graham est très divertissant, c’est un excellent copilote. Terrible navigateur, même son amour des cartes ne nous a pas aidés.

Graham: Ce n’est pas vrai.

OM :La série est présentée comme «l’histoire de deux hommes qui ne savent rien», mais est-ce vraiment vrai? L’un de vous – ou les deux! – est-il un secrètement passionné d’histoire?

Graham: Je connais pas mal l’histoire écossaise – nous ne sommes pas complètement ignorants, même si nous faisons une bonne impression. Ce que nous ne savions pas, c’était sur ce que nous allions faire. Nous avions un guide approximatif et nous avions aligné les invités, mais tout ce que vous voyez était très spontané. Rien n’était scénarisé, donc en ce sens, nous ne savions vraiment rien.

Sam: J’en sais un peu, mais je voulais en savoir plus, et j’adore sortir et faire des choses. Graham a un grand intérêt pour l’histoire de l’Écosse. C’était formidable d’en savoir plus sur le pays que nous dépeignons depuis un bon moment dans Outlander.

OM : Men in Kilts emmène les gens dans un monde qui sera un peu différent lorsque nous aurons tous la chance de voyager un jour en Écosse. Par exemple, vous passez du temps avec des pêcheurs, et l’industrie de la pêche écossaise est déjà en train de changer en raison du Brexit. L’émission est le portrait d’une époque que vous n’auriez jamais pu prévoir.

Graham: C’est tellement vrai.

Sam: Le Brexit a définitivement beaucoup changé les choses, avec la façon dont les choses sont faites au Royaume-Uni et en Écosse. En outre, l’Écosse commence maintenant avec toute cette partie de rester en Europe par rapport au reste du Royaume-Uni. Nous sommes à une époque assez historique, non?

OM : Comment votre propre relation avec le fait d’être écossais a-t-elle changé depuis que vous avez commencé Outlander?

Sam: Pour moi, je ne savais pas grand-chose de mon histoire et de mon ascendance jusqu’à ce que nous ayons commencé à faire ça. Entendre Graham parler de lui m’a en fait go off et en savoir plus sur le mien. C’est fascinant.

Je me suis toujours senti un peu comme un étranger, parce que ma mère était anglaise, et je n’ai pas vraiment l’air écossais tout le temps. Donc, d’une certaine manière, j’ai senti – que je n’étais pas un fraudeur, mais vous savez, ça a été intéressant de trouver mes racines. J’ai trouvé cette lignée de Heughans qui remonte à près de 200 ans maintenant. Je suis écossais, mais je suis aussi tous ces autres choses, et cela m’a fait apprécier encore plus d’où je viens.

Graham: Je pense que c’est là que votre cœur vous emmène aussi, avec ces choses. Nous sommes tous des mélanges de nos origines, et n’importe qui des îles britanniques vient d’avoir toutes ces influences. Vous avez probablement du Viking en vous, vous avez une certaine Europe continentale et tout ce mélange qui a créé cette culture unique qu’est la Grande-Bretagne. Et là-dedans, l’Écosse. C’est ce que j’ai trouvé de plus en plus fascinant – aucun d’entre nous n’est une chose. Et c’est ce qui nous rend uniques, je suppose.

OM : Graham, vous avez fait des recommandations de livres sur Instagram dans le passé. Qu’avez-vous aimé récemment?

Graham: Quelques livres non romanesques m’ont vraiment marqué. The Way Home: Tales from a Life without Technology parle d’un homme qui vit complètement hors réseau en Irlande; il le démarre pendant un an, mais il le maintient. C’est une personne extraordinaire – ce n’est pas quelque chose que je pourrais faire. C’est un voyage très intéressant qu’il poursuit, et cela suscite beaucoup de conversations vraiment intéressantes. L’autre est A Short History of the World According to Sheep. Je veux dire, les moutons ont tout façonné! J’adore lire des livres comme ça.

OM : Sam, une mise à jour sur la préparation d’Outlander?

Sam: Oui! La mise à jour est que nous avons été mis au courant et que nous avons commencé à tourner. Nous sommes en production pour le moment. Nous y arrivons. De toute évidence, avec tous les protocoles COVID, nous nous assurons que tout le monde est en sécurité. C’est un peu difficile avec le temps en Écosse en ce moment, car c’est l’hiver! Mais nous sommes simplement heureux de reprendre le travail et tout le monde est en sécurité.

OM : Où une saison 2 de Men in Kilts vous mènerait-elle, si ce n’était pas l’Écosse?

Sam: Nous en avons beaucoup parlé, et nous aimerions en faire plus en Écosse. Mais il y a tellement d’influence écossaise dans d’autres pays – en Amérique du Nord ou en Nouvelle-Zélande, ce serait formidable.

J’aimerais aller en Inde. Ils font aussi du très bon whisky! Amrut est un single malt indien formidable. Traditionnellement, ils servaient, je pense que cela s’appelait une cheville, dans une sorte de club de gentleman, où les officiers n’étaient autorisés à avoir que deux doigts de whisky. Vous mesuriez donc les deux doigts, mais ils se sont rendu compte que ce que les officiers étaient prêts à demander était entre l’index et l’auriculaire, la «cheville». Ce serait donc en fait quatre doigts de whisky.

Graham: Bon sang. Je vote pour l’Inde.






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Sam Heughan France is a non-profit site that is no way affiliated with Sam himself, her management, co-workers or family members. All images, video footage and other media are copyright to their respective owners, no copyright infringement is intended. This is merely a fan site run by a fan. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. If something belongs to you, please email us before taking any legal action and we will give you credit or remove it straight away.
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Secured By miniOrange