samheughan-fr.com   |               
Latest Images
/photos  -  check out over +20,000 photos of Sam Heughan and still counting

Posted on février 10, 2021 / by Alexz / in Men in Kilts, Traductions

 « Men in Kilts »: Sam Heughan et Graham McTavish sur les joies et les terreurs du road-trip entre les saisons d’ « Outlander »

« Il y a beaucoup d’endroits où nous aimerions aller. Cela dépend simplement si je dois faire toute la conduite. »

Par Christina Radish, le 10 février 2021. Traduction par Alexz pour Sam Heughan France.

La série de la Starz,  Men in Kilts: A Roadtrip with Sam and Graham est un délicieux voyage à travers l’Écosse qui met en lumière l’amitié entre les co-stars d’Outlander Sam Heughan et Graham McTavish alors qu’ils explorent leur patrimoine dans et autour de lieux pittoresques et magnifiques. C’est une aventure épique qui comprend des plaisanteries pleines d’esprit, des activités sportives dangereuses, des dégustations de whisky et des danses folkloriques, avec une perspective historique dans une bonne mesure.

Au cours d’une session virtuelle pour promouvoir l’émission, Collider a eu l’occasion de discuter avec Sam Heughan et Graham McTavish de leur bromance sur la route, de l’excitation du sens de l’aventure, des choses les plus effrayantes qu’ils ont vécues, des endroits où ils aimeraient retourner,  à quel point les moutons peuvent être provocateurs, s’ils aimeraient faire plus de saisons et pourquoi McTavish préférerait qu’ils aient un pilote professionnel pour les prochains épisodes. Heughan a également parlé de la mise en production de la saison 6 d’Outlander et de ce à quoi les fans peuvent s’attendre lorsque la série reviendra.

Collider: À une époque où je suis chez moi presque depuis un an maintenant sans pouvoir voyager, c’était agréable de voir une partie du monde – alors merci pour cette série. Un road trip peut vous en dire long sur votre compagnon de route. Quand avez-vous su que vous aviez cette bromance l’un avec l’autre et comment cette expérience l’a-t-elle enrichie?

Sam Heughan: C’est une bonne chose. En fait, cela vous en dit long sur les gens. Pour être tout à fait franc, Graham est un merveilleux compagnon de voyage, qui a beaucoup d’humour et une grande source de connaissances, en particulier sur l’histoire écossaise, alors j’ai réalisé que j’avais choisi judicieusement mon compagnon de voyage. De plus, il est souvent terrifié, surtout lorsque je conduis, ce qui peut être une excellente source de divertissement. Tout le monde y trouve son compte, tout du long.

Graham McTavish: Je dois dire que quand j’ai rencontré Sam pour la première fois, dans un studio très exigu et très chaud à Soho à Londres, lorsque nous nous sommes rencontrés à propos d’Outlander, si quelqu’un me disait que j’allais partager un minuscule camping-car avec lui partout en Écosse, j’aurais juste ri. Qui rit maintenant? Pas moi. Non, ce fut une belle expérience. Sam est doué pour vous pousser à faire quelque chose et vous les  présenter alors que vous auriez peut-être été réticentes ou terrifiées à les faire.

Sam : Ou de vous forcer à le faire.

Graham: Forcer, oui. J’ai développé le syndrome de Stockholm maintenant avec Sam. En tant qu’otage, je m’identifie maintenant au ravisseur, et c’est Sam Heughan. Je suis son otage dans une camionnette.

Sam: C’est vrai.

Collider : L’un de vous a-t-il déjà eu un jour où vous envisagiez vraiment d’abandonner l’autre derrière vous?

Graham: J’ai essayé tous les jours. Il n’arrêtait pas de me retrouver.

Sam: Non, je ne pense pas. Je dois admettre que, chaque jour, je me réveillais et j’étais tellement excitée de monter dans le camping-car et de partir à cause de ce sens de l’aventure et de ne pas vraiment savoir ce qui allait se passer ensuite. Nous étions dans ce état génial où, chaque jour, nous voyagions et partions faire quelque chose de nouveau. Simplement, vous ne savez pas tout. Tous nos invités étaient fantastiques et vraiment enjoués chaque jour et y apportaient quelque chose.

Graham: Nous étions vraiment dans l’instant présent, ce qui était vraiment génial. C’est trop rare dans la vie de se sentir comme ça, de se sentir très présent. C’était définitivement le cas lors du voyage.

Collider : Sam, quelle est la chose la plus effrayante que tu t’es trouvée à faire? Et Graham, que diriez-vous est la chose la plus effrayante que Sam vous ait fait faire?

Sam: Nous avons fait un grand nombre d’activités physiques, que ce soit faire du vélo sur le Quiraing avec des vélos sans freins, ou en montant de vieilles remontées mécaniques branlantes, en randonnée ou en surf. Il y avait un grand nombre de choses, mais pour être honnête, c’était la conduite. Nous conduisions ce camping-car assez grand, et il semble que ce n’était que nous deux, mais parfois, nous avions toute l’équipe de tournage là-bas. Donc, être responsable de cela tout en présentant une série télé et en essayant de suivre les instructions était parfois assez effrayant. Et le temps écossais était plutôt bon, mais parfois c’était assez horrible. Pour moi, c’était difficile, mais très amusant.

Graham: Pour moi, sans aucun doute, la descente en rappel d’une falaise de 91 mètres m’a définitivement  sorti de ma zone de confort. Quand on vous dit que vous n’avez besoin que de vous souvenir de deux choses – marcher en arrière et ne pas lâcher la corde – ce ne sont pas des mots que vous êtes censé entendre. Cela n’a pas de sens. Reculez, ne lâchez pas la corde? C’était assez effrayant.

Sam: Et puis, nous avons descendu en rappel sur un rebord, toujours à quelques centaines de mètres du sol et on nous a dit de nous déclipser et de remonter. Nous avions une corde de sécurité, mais c’est la chose la plus contre nature à faire. Pour vous démarrer, vous devez lâcher la corde, debout sur le bord de la falaise, et il y a du vent et vous êtes à des centaines de mètres, défaites-le, grimpez par-dessus la corde, puis grimpez simplement sur la falaise, avec vos mains nues. Cela ne donne tout simplement pas l’impression d’être très sûr.

Graham: Et je n’ai même pas pensé à ça. J’ai pensé naïvement: « Oh, ils vont juste me tirer vers le haut. » Mais la façon dont ce type a dit: «D’accord, Graham, si vous détachez simplement la corde et passez par-dessus votre autre corde, montez et trouvez les poignées. Nous vous verrons au sommet. » Même [Sam] a trouvé cela assez perturbant.

Sam: Oui, je l’ai fait. C’était assez effrayant. Je n’arrêtais pas de penser: « Mon Dieu, je vais devoir trouver un nouveau co-animateur. »

Collider : Y a-t-il quelque chose que vous avez fait où vous êtes allé et que vous aimeriez revoir ou y retourner, que ce soit dans une autre saison ou simplement par vous-même?

Graham: De nombreux endroits.

Sam: Il y a beaucoup de choses que nous avons tournées que nous ne pouvions pas inclure, pour diverses raisons, comme le temps. Il y avait tellement de choses fascinantes ou vraiment amusantes à faire, mais nous n’avons pas pu trouver de place pour cela dans la série. J’adorerais revoir certains d’entre eux ou trouver peut-être une place pour eux dans une future saison .

Graham: Revenir à Skye et retourner dans les Hébrides extérieures serait incroyable. Vous pourriez passer une saison entière à faire Édimbourg, facilement. C’est autre chose. J’ai toujours hâte d’y retourner. Chaque fois que je rentre en Écosse, cela me semble un cliché terrible, mais vous vous sentez comme chez vous et c’est une sensation agréable, surtout en ce moment.

Collider : Avez-vous parlé de faire plus de saisons ensemble et de ce que vous pourriez en faire? Y a-t-il quelqu’un que vous aimeriez emmener, ou pourriez-vous vous imaginer explorer d’autres pays?

Sam: Je pense que nous en avons beaucoup discuté. Lorsque nous tournions, notre super équipe et notre réalisateur adoraient tous ça et passaient un bon moment. Nous parlions tous de ce que nous pourrions faire la prochaine fois. Je pense que nous aimerions explorer davantage l’Écosse, mais aussi, d’autres pays du monde qui ont une influence écossaise ou que l’Écosse a influencés. Ce serait formidable de faire Men in Kilts dans différents endroits.

Graham: Nous pourrions passer en Caroline du Nord et dire bonjour aux Frasers.

Sam: Il y a beaucoup d’endroits où nous aimerions aller. Cela dépend si je dois faire toute la conduite.

Graham: Ce que tu ne feras pas, non. C’est les autres personnes que j’amènerais – un chauffeur professionnel et un médecin.

Collider: Avec tout ce que vous avez à explorer et à apprendre, y a-t-il eu des moments où vous souhaitiez que, comme sur Outlander, vous puissiez voyager dans le temps et revivre ce que cela aurait pu être dans une autre période?

Sam: Ouais. Les pierres Callanish étaient superbes. Nous les utilisons dans Outlander pour le cercle de pierres, et nous avons tous deux été fascinés par ces pierres là-bas. Elles sont incroyables. Elles ont tellement de caractère et de vie en elles. J’adorerais remonter le temps pour voir à quoi elles servaient. Nous ne le savons pas. Nous ne savons toujours pas comment elles ont été construites. C’est juste un endroit incroyable.

Graham: Ouais, ça l’est. Sam a absolument raison. Les cercles de pierres ont près de 4000 ans et j’aimerais revenir en arrière pendant une journée pour en savoir plus sur ce que les gens faisaient autour de ces pierres à l’époque, tant que je n’étais pas sacrifié d’une manière horrible.

Sam: Ce serait une bonne série, n’est-ce pas?

Graham: Ce serait le cas. En fait, je retournerais probablement à Callanish pour le visiter, puis je te trouverais là-bas, ou un de tes ancêtres, qui insisterait pour me faire subir une torture physique et je le regarderais simplement avec incrédulité.

Collider : En plus d’en apprendre davantage l’un sur l’autre lors de ce voyage, qu’est-ce que cette expérience vous a appris sur vous-même?

Graham: Que j’aime vraiment être sorti de ma zone de confort plus que je ne voudrais l’admettre. Ce serait la réponse honnête.

Sam: Je pense que j’ai appris de Graham. Je pense que je suis assez enthousiaste et je vais faire quelque chose à cent pour cent, et parfois peut-être aller trop vite. Graham l’a dit lui-même, si vous deviez explorer quelque part au rythme du vélo ou de la marche, vous en remarquerez beaucoup plus, alors j’aimerais prendre plus de temps pour vraiment apprécier le voyage en lui-même plutôt que la destination.

Collider : Vous avez clairement eu beaucoup de plaisir lors de ce voyage et nous pouvons le voir dans la série, mais au-delà de cela, y a-t-il aussi une partie de bloopers (NDLT : bêtisier)? Y a-t-il eu des incidents ou des moments qui ne se sont tout simplement pas déroulés comme prévu?

Graham: Oh, oui, des tonnes.

Sam: Nous avons essayé d’inclure dans la séquence de crédit de chaque épisode, où vous pouvez voir un peu de bêtisier ou un moment drôle. Il y en avait tellement que nous avons continué à les changer, lorsque nous faisions les modifications finales. Je pense que la tonte des moutons a été un grand moment.

Graham: Quelle catastrophe.

Sam: Les moutons se sont enfuis et l’équipement de l’homme du son a été piétiné. Les moutons sautaient dessus et il y avait des excréments de mouton partout. C’était juste un désordre. C’était le chaos.

Graham: Les moutons ne voulaient vraiment pas du tout faire la série.

Sam: Ils l’ont fait pour nous.

Graham: Et quel est le poids d’un mouton? Sensationnel. Ils ne sont pas légers. Ils sont vraiment lourds. Ces agriculteurs donnent l’impression que c’est facile, ramassant ces choses et les jetant partout.

Collider : Sam, qu’est-ce qui t’enthousiasme le plus avec la saison 6 d’Outlander? Tournez-vous en ce moment?

Sam: Nous y sommes. Nous venons de recommencer. C’est évidemment difficile avec le climat actuel, mais nous y arrivons. Nous assurons la sécurité de tout le monde. C’est l’hiver ici, donc c’est assez difficile à l’extérieur. Outlander est une série épique et nous sommes souvent à l’extérieur, donc c’est assez difficile. Mais je suis excité. C’est une excellente saison. Vous voyez vraiment que Fraser’s Ridge grandit – la force du Ridge – et nous voyons aussi des amis ou des ennemis de Jamie, oserais-je dire, revenir ou faire une apparition, donc il y a beaucoup pour la famille à affronter cette saison. Nous nous préparons également à la guerre d’indépendance, de sorte que les choses ne vont pas bien à Fraser’s Ridge.






Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Sam Heughan France is a non-profit site that is no way affiliated with Sam himself, her management, co-workers or family members. All images, video footage and other media are copyright to their respective owners, no copyright infringement is intended. This is merely a fan site run by a fan. This site is non-profit, and is in no way trying to infringe on the copyrights or businesses of any of the entities. All content posted up on this site is used under the Fair Use Copyright Law 107. If something belongs to you, please email us before taking any legal action and we will give you credit or remove it straight away.
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com
Secured By miniOrange