Welcome Message
Bienvenue sur Sam Heughan France, votre unique source francophone sur l’acteur écossais Sam Heughan, connu pour le rôle de Jamie Fraser dans la série Outlander. Retrouver sur ce site toutes les dernières news de l’acteur, ainsi que ses projets, ses photos, ses interviews et bien d’autres choses encore! Bonne visite sur le site les Heuglighans!
Latest images
  Voir la galerie photo avec plus de 10'000 photos de Sam Heughan!

novembre 08, 2020  2 comments Clan Lands, Interview, Traductions
La grande lecture: Les stars d’Outlander Sam Heughan et Graham McTavish nous emmènent dans un road trip dans les Highlands avec Clanlands

Par Janet Christie, le  7 Novembre 2020. Traduction par Alexz pour Sam Heughan France

Qui ne rêve pas d’évasion en ce moment, de faire le tour des Highlands quel que soit le temps, et qui de mieux que Sam Heughan et Graham McTavish d’Outlander pour vous emmener dans ce road trip?

Les stars du drame fantastique historique  d’Amazon Prime Video, Outlander, qui a débuté avec le soulèvement jacobite de 1745, célèbrent leur passion pour tout ce qui est écossais avec leur premier livre, Clanlands: Whiskey, Warfare, and a Scottish Adventure Like No Other.

Un carnet de voyage,  une leçon d’histoire,  une bromance avec des cartes originales et des illustrations, cela a commencé par un plan pour faire un podcast, puis a grandi pour devenir un livre, puis une série télévisée à venir, Men in Kilts: A Roadtrip With Sam and Graham.

Mieux connus pour Outlander et aussi le Hobbit dans le cas de McTavish, ils partagent un amour de l’histoire écossaise.

McTavish pensait à un livre basé sur les clans depuis les années 1990, tandis que Heughan envisageait de faire un podcast sur l’Écosse ou les Highlanders et ainsi l’idée a décollé, qu’ils prenaient la route et jettaient un regard léger sur l’histoire, la culture, la nourriture et les boissons, l’artisanat traditionnel de l’Écosse ainsi que les personnes rencontrées en cours de route. Le podcast est devenu un livre, avec des photographies, des cartes originales et des illustrations, et quand ils ont retracé leurs pas avec une équipe de tournage, une émission de télévision en huit parties, Men in Kilts, qui sera diffusée l’année prochaine sur Starz.

Une bouffée d’air frais écossais en confinement, c’est une chose à garder dans votre sporran et à consulter lors de la compilation de votre liste de souhaits d’endroits où vous échapper une fois les restrictions levées. Et avec le tournage de la dernière saison d’Outlander interrompu, les fans seront heureux jusqu’à ce que la sixième saison de 12 épisodes basée sur le livre de Diana Gabaldon, La Neige et la Cendre, reprenne la production et sort sur les écrans.

Clanlands voit le duo voyager en camping-car, bateau, kayak, moto et tandem, de Glencoe à Inverness et au champ de bataille de Culloden, site de la confrontation finale du soulèvement jacobite de 1745. En route, ils visitent divers sites tels que le Loch Ness, le château de Cawdor, le site funéraire préhistorique de Clava Cairns, jouer au shinty, fabriquer du tartan, déguster du whisky et raconter des histoires sur leur carrière et leur amitié jusqu’à présent.

Sam Heughan (Jamie Fraser) et Graham McTavish (Dougal MacKenzie, qui a été tué dans la deuxième saison mais est maintenant revenu comme son fils illégitime et incroyablement hirsute Buck MacKenzie, comme  faites vous  avec Outlander et ses lignées enchevêtrées et son voyage dans le temps) se joignent moi sur Zoom.

Sam est chez lui à Glasgow et à Graham en Nouvelle-Zélande, sirotant des boissons adaptées à l’heure, Graham, un verre de vin nocturne à la main et Sam un café du matin.

Q : L’Écosse et son histoire ont toujours été une passion pour vous deux, mais est-ce le fait d’être dans Outlander qui a cristallisé cela et vous a donné envie d’écrire le livre?
Sam
: Oui. J’ai toujours senti dans Outlander un grand attrait pour la série qu’était les Highlanders et le côté écossais de l’histoire. Évidemment, nous suivons les livres de Diana Gabaldon et nous nous retrouvons en Amérique mais j’ai toujours voulu revenir, et je pense que les fans le font, à la toute première saison où nous avons tous les Highlanders. Je voulais créer une émission de télévision autour de cela et Graham faisait absolument partie de ce premier ensemble d’acteurs principal. Il y avait quelque chose de vraiment spécial à ce sujet n’est-ce pas?

Graham: Oh oui, vraiment. Pour moi, cette première saison me donnait un sentiment de rentrer à la maison. Ma carrière d’acteur a vraiment bien commencé en Ecosse et c’est là que j’ai fait tout mon théâtre pendant de nombreuses années. Sur Outlander, j’ai travaillé avec beaucoup de gens avec qui j’ai pu faire de nouveau du théâtre écossais. Donc, le livre est en quelque sorte une extension de cela, une lettre d’amour à cette histoire, l’histoire de nous travaillant ensemble, d’apprendre à nous connaître et de connaître l’Ecosse à nouveau à travers le voyage que nous avons fait.

Q: On parle beaucoup de la conduite effrayante de Sam du camping-car. Est-il vraiment si mauvais?
Graham: Ce n’est pas qu’il est un mauvais conducteur, c’est qu’il prétend l’être, ce qui est presque plus effrayant. Comme je le dis dans le livre, pour Sam, les conséquences sont simplement amusantes qu’elles ne  se sont pas encore produites. Cela guide une grande partie de son comportement et cela inclut la conduite, et il se réjouit de mon inconfort.

Sam: J’étais toujours en contrôle. Et je pense certainement que je suis un très bon pilote.

Graham: tu l’es. Tu l’es. Tu l’es!

Sam: Mais l’une de mes plus grandes joies est d’agacer Graham. C’est tellement amusant de le voir mal à l’aise, en colère ou fatigué ou affamé, ce qui est généralement toutes ces choses à la fois, et je pense que le monde doit en être témoin.

Q : En quoi ce guide touristique d’Écosse est-il différent selon vous et est-il fait pour les fans d’Outlander, de passionnés d’histoire ou de toute personne intéressée par le pays?
Sam
: Je pense que c’est pour tout le monde. C’est vraiment un livre unique et très différent des autres guides de voyage car ce n’est pas seulement cela, c’est une réflexion personnelle sur nos relations les uns avec les autres et notre relation avec l’Écosse. Il y a ces échanges de  plaisanteries, cette compétition et cette amitié. Je pense que ça a un peu de tout et c’est une réflexion sur nos carrières aussi. L’idée originale est née d’une conversation entre moi et Graham, et comme il le dit, «c’est une longue conversation».

Graham: C’est comme un étrange couple marié qui partait en vacances d’une manière bizarre. Nous n’avions pas prévu d’écrire le livre sous cette forme – des réflexions contrastées sur la même expérience, mais c’est ainsi que cela a évolué car mon souvenir serait différent du sien. Nous n’étions pas constamment en train de nous disputer, mais légèrement en désaccord, sur des choses que nous avions tous deux traversé. C’est comme «non, ce n’est pas du tout ce qui s’est passé», de la part de personnes qui se connaissent bien, donc ce n’est pas forcé. C’est très honnête.

Q: En plus d’être franc, le livre est drôle. Pensez-vous que cela reflète le bon moment que vous avez passé sur la route?
Sam: Ouais. Pour le côté émission de télévision, quand nous sommes ensemble dans le camping-car pour parler de n’importe quoi, c’est l’une des choses les plus agréables entre nous. Et je pense que vous l’entendez dans la version audio du livre – il y a encore plus de plaisanteries et de trucs improvisés et c’est amusant.

Q :Comment avez-vous abordé le road trip?
Sam: Au départ, nous voulions nous concentrer sur six clans et l’histoire écossaise dans son ensemble, tout était entrelacé et beaucoup plus complexe que le noir et blanc, ce que nous avons essayé de montrer. Nous nous rendons sur des sites d’Outlander ainsi que d’autres en cours de route mais nous nous retrouvons à Culloden qui est le point culminant de notre road trip et aussi de l’histoire écossaise d’Outlander, donc ils sont interconnectés.

Graham: J’ai eu l’idée du thème des clans dans les années 1990 et j’ai pensé que tu peux parler des Macdonalds, des Campbell et des Camerons seuls, mais quand vous commencez à y regarder, ils sont tous mélangés; ils se sont mariés, se sont battus, alliés les uns avec les autres puis se sont attaqués les uns les autres, donc c’était tellement plus intéressant que l’idée que ces personnes vivaient séparément les unes des autres. Ils étaient littéralement à la porte l’un de l’autre et par conséquent se disputaient constamment pendant des centaines d’années.

Sam: Et le sont toujours maintenant.

Graham: Oui, par exemple les McGregor et les McLaren, je veux dire, ce sont des gens qui, très poliment, ont une énorme rancune. Ils ne plaisantent pas. Et c’était une surprise parce que vous pensez évidemment que maintenant, ils se sont peut-être un peu détendus. Mais ils parlent littéralement des 17e et 18e siècles comme si c’était hier.

Q : Comment Clanlands a-t-il donné vie à l’histoire que vous traversiez et à ses complexités?

Sam: Ce sont des histoires très personnelles de personnes individuelles dont vous apprenez. Comme le Lochiel (chef) du clan Cameron, pour voir son épée ou à Glencoe, vous entendez parler de personnes spécifiques et de ce qui leur arrive et tout à coup, cela ramène tout à la maison. OK, c’était il y a 200 ans, mais en fait ce n’était pas si longtemps – il y a les restes de la maison ou l’épée qui a été utilisée dans la bataille.

Graham: Nous avons vu le couteau pliant et la fourchette de Bonnie Prince Charlie, ainsi que les gobelets, qu’il avait à la bataille de Culloden. Et ses pistolets de duel et son dirk qui faisaient partie d’un Claymore.

Sam: Au Glencoe Folk Museum, ils nous ont montré un pistolet qui a été trouvé à Culloden, et juste pour savoir que quelqu’un l’a vraiment utilisé dans la bataille, vous ressentez VRAIMENT l’histoire.

Graham: Ils l’auraient tiré puis l’ont jeté afin de continuer à charger l’ennemi.

Et l’autre chose que j’ai vraiment découverte, c’est que la perception qu’il y a ce genre de culture binaire, qu’il y a les Highlanders et les Écossais et puis il y a les méchants Britanniques est fausse. En fait, c’était tellement plus complexe que cela et c’est vraiment l’histoire de l’Écosse, en grande partie si c’est le cas, est celle des Écossais qui se battent contre les Écossais, se refusent leurs droits et leurs terres et se volent, se vendent, s’entretuent. C’est une histoire sanglante, mais c’est tellement intéressante.

Sam: Et le paysage … vous pouvez traverser l’Écosse comme nous le faisons et passer tant de points de repère, des choses que vous ne remarqueriez même pas, que ce soit un rocher dans un champ ou un château en ruine ou autre. Et puis, lorsque vous le touchez ou que vous le contournez pour en savoir plus, vous réalisez à quel point il y a eu une histoire et ce qui s’y est passé. C’est fascinant.

Q : Qu’avez-vous appris l’un sur l’ autre sur la route?
Sam
: Rien.

Graham: À peine les noms de chacun. Non, à mon avis, Sam ne semble pas souffrir de la gueule de bois, mais apparemment non, mais il ne montre aucun signe d’en souffrir, alors que moi… C’est aussi un excellent compagnon de voyage. Il est très facile à vivre et très positif. Je ne pense pas avoir jamais vu Sam de mauvaise humeur pendant tout le temps que nous le faisions. Principalement parce que j’étais de mauvaise humeur pour nous deux.

Sam: C’est tellement amusant quand il étais de mauvaise humeur  alors que j’étais toujours de bonne humeur. Cela illumine ma journée.

Q : «Vieux couple marié» est-il une bonne description de votre amitié?
Graham
: Oui. Les meilleurs vieux couples mariés ont une énorme affection l’ un pour l’ autre, malgré les disputes qui pourraient aller et venir entre eux, tout est couché dans une énorme affection et je le ressens pour Sam.

Sam: Absolument. Graham est un excellent compagnon de voyage et c’est très amusant. Il y a cette plaisanterie et cette compétition entre nous et je pense que le livre est très amusant.

Graham: Il est très compétitif.

Sam: Lui aussi.

Tout cela est reflété dans le livre et dans le livre audio et j’espère que les gens, lorsqu’ils le liront, voudront être dans ce camping-car avec nous.

Q : Espérez-vous que les gens vont découvrir ces lieux par eux-mêmes quand nous le pouvons?
Graham
: Oui, j’espère que ce sera un point de départ qui les incitera à visiter certains de ces endroits et au-delà.

Q : Que pense Diana Gabaldon, qui a écrit les livres sur lesquels Outlander est basé, de Clanlands?
Sam: Elle a été un grand partisan d’Outlander et de notre travail, alors je lui ai demandé d’écrire un avant-propos, et elle était ravie de le faire. Elle a dit qu’elle n’avait jamais lu un livre comme celui-ci, ce que nous avons pensé au départ, ce que cela signifie, mais nous pensons qu’elle l’aime.

Graham: Elle a un grand sens de l’humour, Diana, très brute, géniale, alors j’espère qu’une partie de notre livres plaît à ce côté d’elle.

Q : La nourriture est importante dans tout le road trip et vous célébrez le garde-manger écossais dans le livre. Où étaient vos arrêts au stand préférés?
Sam
: Nous nous sommes arrêtés au Loch Leven Seafood Cafe qui était un véritable festin de fruits de mer. C’était amusant. Graham doit être nourri toutes les deux heures ou il se met en colère.

Graham: C’est vrai.

Sam: Nous avons eu de bons repas et dans l’émission de télévision, nous analysons beaucoup la nourriture et les boissons d’Écosse.

Graham: Mon dernier repas du voyage, auquel malheureusement Sam n’a pas pu me rejoindre, était à l’hôtel Monachyle Mhor, ce qui était vraiment merveilleux. Je t’ai levé un verre  Sam.

Q : En parlant de lever un verre, Sam, qui lance son propre whisky Sassenach le jour de la Saint-Andrew, le 30 novembre, vous a-t-il converti en un amateur de whisky Graham?
Graham: J’adore le whisky – j’ai une bouteille sur le placard ici, un Aberlour de 14 ans que j’ai trouvé à Edimbourg – mais j’avoue totalement que je n’ai pas la connaissance encyclopédique de Sam a et j’ai bu beaucoup plus whisky avec Sam que d’habitude.

Sam: Le truc à propos des voyages en Écosse et du whisky… Je pense juste que cela fait partie du paysage et j’aime toutes les différentes caractéristiques, la façon dont ils ont tous leur propre histoire et leurs propres lieux. En quelque sorte, cela ne compte pas comme un road trip en Écosse si vous n’avez pas un petit verre de quelque chose.

Graham: Il y a eu un beau moment, où nous étions en haut du télésiège à Glencoe et j’ai pris une fiole et l’ai soulevée à mon défunt ami et nous lui avons porter un toast. C’est quelque chose que le whisky fait et qu’un verre de vin ne fait pas. C’est un moment spécial.

Sam: Cela crée une réaction émotionnelle et des souvenirs lorsque vous buvez du whisky. Quand je vais grimper, je prends toujours une flasque et je prends un verre au sommet d’un Munro. Il y a juste quelque chose à ce sujet. Il y a une raison pour laquelle ils appellent cela l’eau de la vie.


Q : Si Graham était un whisky, lequel serait-il?
Sam
: Ce serait un Highland Malt âgé, pas vraiment vieux, mais en quelque sorte d’âge moyen, qui a probablement été vieilli en fût de chêne parce qu’il aime un bon verre de vin.

Graham: Je prendrais le chêne ouais. Et tu es un peu moins mature, un alcool précoce, tu as peut-être cinq ans …

Sam: À peine du whisky, non?

Graham: Eh bien, je le pousserais à 10 ans. Quelque chose de fort.

Sam: La force du fût?

Graham: Oui, la force du fût.

Q : En parcourant le pays, que pensez-vous du soutien croissant des sondages en faveur de l’indépendance de l’Écosse, et pensez-vous que c’est plus probable en raison du Brexit et de Covid?
Sam
: L’Écosse a voté pour rester en Europe et a été contrainte d’accepter le Brexit contre son gré. L’heure est à l’unité, à la collaboration mondiale, mais je pense qu’une Écosse indépendante serait une perspective intéressante et passionnante.

Q : Le tournage de la sixième saison d’Outlander a été interrompu par Covid, pouvez-vous nous dire quand il est susceptible de reprendre?
Sam
: Nous nous préparons au moment où nous parlons. Nous reviendrons mais c’est une grande série avec beaucoup de monde, donc la logistique est en cours de mise au point. Avec le tournage de  Men in Kilts, nous étions presque des cobayes pour l’une des premières choses à être tournées en Écosse, en voyant comment tout cela fonctionnait avec les règles sociales. Cela s’est passé sans accroc. Je pense que tout le monde était tellement excité d’être de retour sur la route et de tourner à nouveau. Nous espérons donc être de retour très bientôt.

Q : Pouvez-vous nous dire quelque chose sur l’intrigue de la nouvelle saison?

Sam: Je pourrais vous le dire mais je devrais vous tuer. Non, nous ne recevons que des scripts pour le moment. Je pense donc avoir lu les quatre premiers, et c’est tout ce que je vais vous dire.

Q : L’histoire ramènera-t-elle en Écosse?

Sam : Eh bien, nous sommes toujours en Amérique, à Fraser’s Ridge – mais on ne sait jamais…





2 comments to “The Scotsman”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *




Sam Heughan France is a non-profit site that is no way affiliated with Sam himself, her management, co-workers or family members. All images, video footage and other media are copyright to their respective owners, no copyright infringement is intended. This is merely a fan site run by a fan.
WP Twitter Auto Publish Powered By : XYZScripts.com