Bienvenue sur Sam Heughan France, votre unique source francophone sur l’acteur écossais Sam Heughan, connu pour le rôle de Jamie Fraser dans la série Outlander. Retrouver sur ce site toutes les dernières news de l’acteur, ainsi que ses projets, ses photos, ses interviews et bien d’autres choses encore! Bonne visite sur le site les Heuglighans!
  Voir la galerie photo avec plus de 10'000 photos de Sam Heughan!
mai 06, 2020  Traductions

Le jour de son anniversaire, Sam a posté sur ses réseaux sociaux la lettre qu’il a écrite en hommage au Royal Lyceum Theatre d’Edimbourg. Voici une traduction de cette lettre réalisée par Sam Heughan France.

Je me tiens dans l’obscurité, mon dos contre la brique apparente, les mains le long de mon corps, les paumes contre le mur. Je suis réchauffé en me tenant contre toi, la pierre retenant ta chaleur. Je respire l’odeur de peinture fraîche et regarde l’auditorium dans l’éclairage feutré .

Silence.

C’est tellement silencieux que l’on peut entendre le «tic, tic, tic» d’une lumière vive près de la scène.  L’électricité passe au fur et à mesure dans ses veines, lui apportant de la lumière. Le public retient son souffle, «écoutant» l’actrice, envoûté par ses défaites et sa tristesse. Le «son» du public «écoutant» envoie un choc dans mon corps, c’est comme être caressé par un amant silencieux. Tu berces l’auditorium dans tes bras. Je suis dépendent de ton étreinte. Je te veux dans ma vie pour toujours et je te poursuis depuis lors.

Nous nous sommes rencontrés pour la première fois quand j’ai emménagé à Édimbourg à l’âge de 12 ans. Les avant-premières étaient gratuites, à condition que nous, le public, sachions que quelque chose pouvait invariablement mal se dérouler. Un metteur en scène pouvait passer la tête derrière le rideau ou encore les lumières de la pièce pouvaient s’allumer. Un bref retard. À chaque nouvelle production, je faisais la queue et je recevais mon billet gratuitement. La première production que j’ai vue au Lyceum était une adaptation de Merlin de Tom McGrath (j’adorerais refaire David, soit dit en passant!) . Puissants, forts et sexy, les acteurs en tenue militaire moderne se battaient à côté de braseros brûlants et de voitures en feu. La musique en direct nous transportait auprès des dieux. Je me suis penché en avant sur mon siège gratuit et je me suis accroché à chaque mot. Arthur, quel idiot! Quelques années plus tard, j’ai rejoint le Lyceum Youth Theatre juste à côté, à quelques mètres de là, presque à portée de main.

Si je ne peux pas être sur ta scène, au moins je serai à côté de toi. J’en voulais plus et j’ai décidé de me consacrer à toi, en portant tes couleurs – un pantalon noir et une chemise violette (ou était-ce rose?). Je suis devenu ouvreur et je me suis retrouvé assis dans le noir une fois de plus, admirant mes acteurs et mes actrices préférés, répétant le texte et les rythmes qui me tenaient toujours en leur pouvoir. Les séances en matinées étaient une forme de voyage dans le temps, une évasion de la réalité, une journée passée avec toi, arrêtant le temps et échappant à la lumière du jour. C’était ici, après mon service où je vendais des programmes et de la crème glacée fondue, que je me glissais dans la chaleur rougeâtre et somptueuse et je te respirais. Derrière les boîtes, partiellement voilées, cachées par la douce lumière, tes fresques aux veines d’or me faisaient de l’œil. Seul dans l’espace, j’osais me diriger vers le bord de la scène et regarder ta bouche noire. Proche des dieux, de la régie  (pas de Hamish), des histoires de dame grise qui hantait la galerie supérieure. J’adore tes coulisses, tes escaliers secrets et tes doubles portes. Tu a eu mon cœur dès cet instant et je n’avais plus peur.

Des mois plus tard, notre relation s’est développée, je me retrouvais maintenant sur scène, à la même table que Macbeth (ce qui n’est pas à recommander!). Le fantôme de Banquo est apparu, le hantant pour la deuxième fois de la journée. Macbeth lança avec fureur le faux gobelet en argile dans les coulisses. Les seigneurs au dîner, y compris moi-même, étaient perplexes et confus par ce comportement de MacB, tout en partageant secrètement les informations sur le match de football en direct. Membre du théâtre des jeunes et désireux d’aller à l’école d’art dramatique, j’ai eu la chance d’être choisi comme «acteur secondaire» dans plusieurs productions du Lyceum. Macbeth, The Shaughraun et Les Trois Sœurs. C’est là que je me tenais dans les coulisses tous les soirs et que je regardais Carolyn Devlin se préparer, puis faire vibrer le public sans prononcer un mot. Alors qu’elle sortait de scène, masquée par l’obscurité, j’espérais qu’elle me regarderait. Reconnaissant en quelque sorte le sort qu’elle m’avait lancé. Électrique.

Je pense à toi maintenant, assis, là, seul et tranquille. Je sais que tu attends. Pas uniquement moi, mais la foule et la masse de voix, les manteaux mouillés et les billets déchirés. La cloche retentit alors que les rires et les murmures s’apaisent. Passion et chaleur remplissant ton espace vide. Pour moi, tu es le cœur battant d’Édimbourg. J’ai hâte d’être à nouveau absorbé par tes ténèbres, tandis que tu nous réconfortes dans ton étreinte.





4 comments to “Sam pour le Lyceum Theater d’Edimbourg”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *